Flux RSS

Archives de mot-clé : couches

Maman et la tendresse

Publié le

Depuis mon retour au travail, je trouve que je perds la notion du temps.

Tout me semble trop long, tout me semble trop court… Certains vous diront que c’est l’histoire de ma vie!!!

Mais hier, j’ai décidé, malgré ma bronchite de prendre le temps de passer une journée avec mini-version.

Mini-Version approchant son ‘‘Terrible Two »,  il est un champion de la crise du bacon….

Disons que hier, il a mis ma patience à rude épreuve…

Malgré ses pleurs, ses essais de petit garçon à s’assumer, sa bouffe lancée sur mes murs et le lait qui tâche mon plancher, on a fini la soirée ensemble, en koala.

Il ne voulait pas que ce soit papa qui le couche. Il voulait moi, sa maman.

On s’est bercé ensemble longtemps, longtemps….. Il frottait mon cou, mon dos, un peu de mon bras. Puis, il levait sa tête de mon épaule et verifiait que j’étais toujours là. Il me montrait son plus beau sourire…

Il s’est endormi sur moi. Dans la chaise bercante. En suçant son pouce.

C’était silencieux dans sa chambre. On entendait juste la vieille chaise berçante qui grincait sous le poids des années ( on jasera pas du mien, ok 😉

Puis on entendait aussi la tendresse qu’il y avait dans ce moment….

Je serais restée là toute la vie.

7dc632b7093e57ab8bd248d3eb7c7aa1

 

 

Advertisements

Maman….

Publié le

Maman…

  • pour ces moments-là
  • pour un rire sans fin pour un nouveau bruit
  • pour un soupir de joie quand il se blottit dans mes bras
  • pour bercer ce petit ange pour l’endormir
  • pour l’habiller et oui, un peu jouer à la poupée, même si c’est un garçon
  • pour ressentir ce qui est tellement plus que l’amour…

Et quoi encore !

  • s’occuper complètement de lui ( et du conjoint parfois!)
  • s’oublier totalement
  • vouloir parler de politique, de nouvelles, de la une des journaux…
  • ne pas parler de couches, purées, digestion, lavage
  • ne pas se coucher tard et le regretter le lendemain
  • ne pas se regarder dans le miroir en pensant au poids d’antan

Mais à bien y penser, je ne changerais pas ma vie pour tout l’or du monde.